Partagez | 
 

 Histoire - l'origine de l'organisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

The Warden
King of the World

Afficher les informations
INSCRIPTION :
25/06/2016
MESSAGES :
86
NOTORIÉTÉ :
10020

NOM :
Confidentiel.
STATUS :
Mission constante.


MessageSujet: Histoire - l'origine de l'organisation   Mer 29 Juin 2016, 10:24 pm

Paradox

L'esprit qui abandonna ses principespour une idée un peu trop poussée

Leo Rivera était un jeune homme d'une grande intelligence. Plus doué que la généralité des gens et plus réfléchi que l'entiereté du monde, il pouvait passer des heures à réfléchir, assis dans un vieux fauteuil troué qui lui était malgré tout incroyablement confortable. Ce soir-là, après avoir passé une journée qui lui avait paru plus dure que toutes celles qu'il avait pu passées jusqu'à ce moment précis, il se posa la question qu'il s'était toujours refusé. Que souhaiterais-je plus que tout au monde? Il ne lui fallut qu'une fraction de seconde avant que les idées ne lui remplissent la tête. La plupart de ses pensées étaient sans valeur, ses émotions avaient pris le contrôle et le recul qu'il était capable de prendre habituellement était complètement inaccessible. La phrase, l'idée, le projet qu'il tentait de repousser depuis des années entières refaisait alors surface dans sa tête, contrôlant alors son âme et le guidant vers la conviction que ces actes qu'il n'aurait probablement jamais réalisés étaient justes.

Leo se leva alors, le regard plus déterminé qu'il ne l'avait jamais été. Il jeta son précieux fauteuil dans le feu de sa cheminée qui désormais brûlait vivement, engouffrant le marron délavé et le vieux tissu. Quand le feu fût si vif qu'il se mit à brûler le parquet et les murs de sa petite maison, Leo sortit de son habitation et n'y revint jamais.

Après ce que les gens appelaient un accident, puis un incendie volontaire afin de mettre fin à ses jours, tout le monde crut Leo Rivera mort.

Il s'était libéré de la société. Il était libre. Il allait enfin pouvoir réaliser son projet.

Les voyages incensésde la nouvelle équipe

Environ un an après avoir brûlé sa chère demeure, Rivera avait commencé ce qu'il appelait La nouvelle ère.

Il avait passé son année à réunir une équipe pour mener à bien son projet. Il ne lui prit pas beaucoup de temps à recruter son ami d'enfance, Killian Hermann, pour commencer. Leo et Killian avaient passé la majorité de leurs années ensemble, considérés tout le deux comme étant les "intellos", les rejetés, et il semblait évident à Leo qu'il allait partager son nouveau monde à Killian.

Lorsqu'ils fûrent réunis, ils voyagèrent à travers le monde pour trouver d'autres potentiels complices qui ne manqueraient à personne. Le voyage s'arrêta une première fois au Japon où ils trouvèrent une jeune femme, Matsuoka Mayu, et c'est en Belgique qu'ils trouvèrent leur quatrième et dernier membre - Lucas Maes. Tous pouvaient parler anglais, ce qui facilitait la tâche face aux différentes nationalités.

Une fois leur premier voyage terminé, ils en entreprirent un second. Il avaient, pendant longtemps, cherché un emplacement éloigné du reste du monde. Killian avait d'abord proposé de chercher une petite île perdue au milieu de l'océan mais Leo éloigna l'idée, se disant que quelqu'un finirait par les trouver. Ce qu'il entreprenait était beaucoup trop précieux et il ne pouvait rien risquer. L'idée suivante fût de Mayu, qui proposait d'observer une carte du monde et de trouver le coin le moins visité de la planète qui pouvait posséder un large, très large terrain qu'il allait pouvoir dissimuler. La dernière idée fût de Lucas, qui proposait de faire quelque chose sous terre. Toutes fûrent réfusées. L'équipe qu'il avait réunie ignorait toujours ce qu'il cherchait absolument à dissimuler de cette façon, et personne n'avait jamais osé le lui demander ; il semblait beaucoup trop pris par son projet que personne ne daigna l'interrompre ne serait-ce qu'une fraction de seconde. Alors ils décidèrent de le suivre sans poser de questions, faisant confiance à son intelligence. Ce second voyage dura plus d'une année.

Ce qu'ils ignoraient était que Leo avait trouvé ce qu'il cherchait depuis bien longtemps et qu'il ne faisait que de se jouer d'eux afin de voir lequel craquerait le premier. Comme il s'y attendait, ses trois recrues cédèrent en même temps. Ils lui hurlèrent tous dessus, s'énervaient comme jamais dans leur vie. Ils venaient de perdre une année de leur vie à suivre un homme qu'ils connaissaient à peine et qui proclamait pouvoir sauver le monde qui courait à sa perte. Ce n'est que lorsqu'ils se calmèrent que Leo leur expliqua tout ce qu'il avait construit dans leur dos.

Leo Riveraet tout ses secrets

Pendant l'année qui s'était écoulée, Leo avait fait beaucoup. Le monde disait qu'il possédait un grand esprit, mais ses ressources étaient d'autant plus grandes.
Il leur expliqua alors calmement. L'endroit qu'il recherchait, il l'avait trouvé bien avant de commencer à voyager, bien avant de les avoir recrutés, bien avant d'avoir incendié sa maison. Une équipe s'était occupée de tout construire le plus secrètement possible, et Leo disait qu'il devrait éliminer ces personnes pour éviter la moindre fuite.

Qu'avait-il donc construit? Que voulait-il garder secret au point qu'il allait probablement tuer des personnes? Etait-il devenu fou? Sommes-nous les prochains? Son équipe se posait beaucoup de questions, Killian en particulier. L'homme avec qui il avait grandi avait-il complètement perdu tout sens humain? Que lui arrivait-il? Est-ce que ça valait vraiment le coup? Encore une fois, personne n'éleva la voix.

Leo décida de leur laisser une dernière chance de se désister. Après tout, aucun d'entre eux n'avait encore les informations nécessaires pour aller dénoncer son projet ou son emplacement et personne n'allait croire que l'un d'entre eux était entré en contact avec quelqu'un supposé mort. Il leur expliqua alors que s'ils continuaient avec lui, ils n'auraient plus aucun contact avec le monde extérieur. Ils devraient tous laisser derrière eux, leur famille, leurs amis, leur vie entière. Mayu se résigna et décida de partir en s'excusant, mentionnant qu'elle ne pouvait pas abandonner sa famille composée d'uniquement elle et sa fille, Rin. Leo la laissa partir en lui demandant uniquement de ne jamais parler de tout ceci à qui que ce soit. Elle accepta, et partit.

Leo laissa du temps à Killian et Lucas avant de passer à la phase suivante. Il leur expliqua à nouveau les risques et tout ce qu'ils allaient devoir laisser derrière eux, ainsi que toutes les choses qu'ils ne pourraient plus jamais faire. Les deux acceptèrent tout de même malgré tout. Leo s'exclama alors :

— Fêtons ça!

Il sortit une bouteille de vodka de la boite à gants de son vieux pick-up ainsi que deux verres à shot et les remplit à moitié. Il leur sourit et leur donna les verres qu'ils prirent immédiatement. Ils discutèrent alors pendant un moment, célébrant leur décision mutuelle, puis burent leur verre cul sec. Ils réalisèrent quelque chose beaucoup trop tard, lorsque leurs têtes s'étaient mises à tourner et que le monde leur paraissait flou. Ils se rendirent compte que jamais Leo ne leur avait fait réellement confiance et que jamais il ne leur révèlerait l'emplacement de son projet. Ils tombirent tout les deux inconscients sur le sol, et Leo se mit à les porter un à un et les installa dans son pick-up.

Il avait drogué leur verre.

Le commencementd'un tout nouveau monde

Leo avait roulé pendant des heures avant d'arriver devant les portes de son projet. Lorsqu'il était sorti de sa voiture et avait vu l'immensité qu'il avait pu créer, il sentit une grande fierté et une énorme puissance grandir en lui. Il savait que ses deux complices n'allaenit pas se réveiller avant encore une bonne heure, alors il demanda l'accès.

Personne ne pouvait rentrer comme ça. Tout ce qu'on pouvait voir de l'extérieur étaient de hauts longs murs qui semblaient cacher quelque chose d'énorme, et tout autour de ces murs, de hauts arbres qui semblaient être sans fin. Pas de route, pas de chemin, on pourrait se demander comment Leo avait conduit jusque là.

Une grille automatisée s'ouvra alors devant lui et une vingtaine de personnes, hommes et femmes, habillés en tenue d'ouvrier, se trouvaient juste derrière. Tous avaient l'air heureux de finalement voir le cerveau de cette construction. Leo leur sourit et leur serra la main à tous avant de leur demander de le guider à travers ce qui aparaissait désormais être une ville entière.

La visite se déroula calmement. Chacun présentait un bâtiment qu'il avait construit, donnant le nombre de pièces et leur utilité ainsi que les meubles se trouvant à l'intérieur. Ils lui montrèrent les véhicules qu'ils avaient pu ramener à l'intérieur, notamment des bus de style scolaire, des voitures, des motos et même des camions. Le tour s'acheva vers une partie de terrain entièrement vide qui serait par la suite un cimetière. Tout le monde s'arrêta, fiers de ce qu'ils avaient bâtis, et Leo l'était d'autant plus. Maintenant que sa ville était construite, il allait enfin pouvoir lancer son projet. Il se tourna alors vers tout les ouvriers.

— Comment vous sentiriez-vous si vous devriez renoncer à toute vie extérieure de ce campus?

Certains avaient l'air désorientés et rejetèrent l'idée directement, s'excusant auprès de lui, tandis que d'autres avaient l'air plutôt enthousiaste à cette idée. L'homme sourit alors à tous, leur demandant de se diviser en deux groupes distincts, ce qu'ils firent immédiatement. Il s'approcha alors doucement de ceux qui comptaient partir, les remercia une énième fois avant de sortir un pistolet de sous sa chemise et leur tira un à un dessus. Une dizaine de corps étaient désormais au sol sous le regard étonné des autres. Il leur tourna le dos à tous et se mit à marcher vers la sortie.

— Bienvenue à Paradox! Vous en êtes les premiers agents. Votre première mission est d'enterrer vos anciens collègues. Utilisez donc ce cimetière vide.

Il cria ces paroles avant de disparaître au loin.

Il rejoignit alors Killian et Lucas dans son pick-up à l'extérieur des murs. Lorsqu'il arriva à leur côté, ils semblaient à peine s'éveiller. Leo leur laissa le temps d'émerger avant de s'excuser pour la manière dont il avait dû trahir leur confiance, mais que c'était pour le bien de son projet et que c'était plus important que tout. Bien qu'un peu hésitants, les deux acceptèrent ses excuses et sortirent de la voiture, avant de le suivre à l'intérieur des murs.

Ils furent d'abord émerveillés. Le travail fourni avait été remarquable : chaque bâtiment avait l'air moderne, les meubles à l'intérieur étaient bien placés et d'une beauté remarquable. Ils furent ensuite un peu stressés à l'idée de devoir vivre enfermés dans des murs ; mais le stress se dissipa en voyant que le campus avait toutes les ressources nécessaires. Entre les champs de légumes, les arbres fruitiers et les bâtiments dédiés à la nourriture ou à la confection de vêtements et de meubles, tout semblait parfait. Lucas et Killian rencontrèrent alors les premiers agents, ex-ouvriers, qui avaient dû se changer après l'enterrement dont ils avaient dû s'occuper. Ils fûrent complètement charmés par Paradox.

A partir de ce jour-là, le nouveau monde commençait.

La justice initialequ'utilisait PDX


En cours

L'homme dépravéet son nouveau fonctionnement

 
En cours






     
par awful
Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire - l'origine de l'organisation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Konoha] Le Clan Inuzuka
» [Konoha] Le Clan Yamanaka
» Histoire attendrissante de Cornelia Otto Schutt Ti Corn une Haitiano-Allemande
» Musique et Histoire...
» QUI CONNAIT MIEUX L'HISTOIRE DE LA SOUPE DU 1 JANVIER??????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PDX :: Administration :: Secrétariat :: Histoire-
Sauter vers: